Analyse du marché des énergies renouvelables: L'Afrique et ses sous-régions


January 2022
ISBN : 978-92-9260-438-7

Résumé pour les décideurs politiques

Un système énergétique centré sur les énergies renouvelables peut aider à résoudre de nombreux défis sociaux, économiques, sanitaires et environnementaux de l'Afrique. Une transition énergétique profonde n'est pas seulement faisable, elle est essentielle pour un avenir sans danger pour le climat dans lequel les prérogatives de développement durable sont remplies. Les énergies renouvelables sont essentielles pour surmonter la pauvreté énergétique, fournir les services énergétiques nécessaires sans nuire à la santé humaine ou aux écosystèmes, et permettre une transformation des économies en faveur du développement et de l'industrialisation.

L'Afrique est extraordinairement diversifiée et aucune approche unique ne fera progresser son avenir énergétique. Mais des efforts doivent être faits pour construire des systèmes énergétiques modernes, résilients et durables à travers le continent afin d'éviter de piéger les économies et les sociétés dans des systèmes énergétiques de plus en plus obsolètes qui les accablent d'actifs bloqués et de perspectives économiques limitées.

Ce rapport de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) élaboré en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) présente les opportunités à saisir, tout en reconnaissant les défis auxquels l'Afrique est confrontée. Il trace la voie vers un système énergétique basé sur les énergies renouvelables et montre que la transition promet des gains substantiels en termes de PIB, d'emploi et de bien-être humain dans chaque région du continent.

Parmi les conclusions:

Une grande partie de l'Afrique est jusqu'à présent restée à l'écart de la transition énergétique:

  • Seuls 2% des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables au cours des deux dernières décennies ont été réalisés en Afrique, avec des disparités régionales importantes.
  • Moins de 3 % des emplois mondiaux dans le domaine des énergies renouvelables se trouvent en Afrique.
  • En Afrique subsaharienne, le taux d'électrification est resté stable à 46 % en 2019. 906 millions de personnes n'ont toujours pas accès à des combustibles et des technologies de cuisson propres.

Mais le continent a un énorme potentiel:

  • L'Afrique dispose d'un vaste potentiel de ressources dans les énergies éolienne, solaire, hydraulique et géothermique et la baisse des coûts met de plus en plus les énergies renouvelables à portée de main.
  • L'Afrique centrale et australe disposent d'abondantes ressources minérales essentielles à la production de batteries électriques, de turbines éoliennes et d'autres technologies à faible émission de carbone.

La dernière décennie a vu des progrès:

  • Le déploiement des énergies renouvelables a augmenté au cours de la dernière décennie, avec plus de 26 GW de capacité de production basée sur les énergies renouvelables ajoutées. Les ajouts les plus importants concernaient l'énergie solaire.
  • Les investissements annuels moyens dans les énergies renouvelables ont décuplé, passant de moins de 0,5 milliard USD sur la période 2000-2009 à 5 milliards USD sur la période 2010-2020.
  • Les solutions d'énergies renouvelables distribuées, y compris les systèmes autonomes et les mini-réseaux, jouent un rôle de plus en plus important dans l'accroissement de l'accès à l'électricité dans les zones hors réseau et le renforcement de l'approvisionnement dans les zones déjà connectées.

Malgré l'abandon difficile des sources d'énergie à forte intensité de carbone, la transition énergétique - lorsqu'elle s'accompagne d'un bouquet de politiques appropriées - est extrêmement prometteuse pour l'Afrique:

  • La transition énergétique dans le cadre du scénario 1,5°C de l'IRENA prévoit un PIB supérieur de 6,4 %, des emplois dans l'ensemble de l'économie supérieurs de 3,5 % et un indice de bien-être supérieur de 25,4 % à celui réalisé dans le cadre des plans actuels, en moyenne jusqu'en 2050.
  • Les emplois créés dans le cadre de la transition vers les énergies renouvelables compenseront ceux perdus en s'éloignant des énergies traditionnelles. Chaque million de dollars américains investi dans les énergies renouvelables entre 2020 et 2050 créerait au moins 26 emplois-années; pour chaque million investi dans l'efficacité énergétique, au moins 22 emplois-années seraient créés chaque année; pour la flexibilité énergétique, le chiffre est de 18.

Pour que ces avantages se matérialisent, il faudra:

  • Un ensemble complet de politiques qui combinent la poursuite d'objectifs climatiques et environnementaux; de développement économique et de création d'emplois; d'équité sociale et le bien-être pour la société dans son ensemble.
  • Des institutions fortes, une coopération internationale (y compris la coopération Sud-Sud) et une coordination considérable au niveau régional.


Browse by Topic

Subscribe